Roesti Sailing Team - Tentative de record du Tour des îles Britanniques - Cartographie

18.08.2020

La Roesti Sailing Team s’est élancée le 17.08.20 sur un parcours engagé qu’elle cherchera à boucler en moins de 7 jours, 17 heures, 50 minutes et 48 secondes, le temps établi par Ian Lipinski en juillet.

Cette tentative de record correspond à l’objectif principal de l’équipe cette saison, puisque la Transat Québec St-Malo a été annulée (comme la plupart des autres régates dû au COVID-19). La Roesti Sailing Team n’avait pas pu prendre le départ de la Drheam Cup cet été à cause d’une avarie de moteur, qui a rapidement été réparée et leur a permis de reprendre les entraînements à trois. Valentin Gautier et Simon Koster sont effectivement accompagnés par la navigatrice genevoise Justine Mettraux, pour une équipe 100% suisse ! 

Valentin Gautier : « Nous chargeons aujourd'hui le bateau avec l’avitaillement en nourriture et en eau, faisons un dernier contrôle du matériel de sécurité, puis nous seront prêts ! Les conditions météo sont propices pour amener le bateau sur la ligne dimanche matin (un convoyage de 24 heures) et de viser un départ sur la ligne lundi ou mardi. Nous attendrons le feu vert de notre routeur puis ce sera parti ! A bord, nous fonctionnerons avec un système de roulement de quarts : une personne sur la marche du bateau, une en veille pour l’aider si besoin et une en repos. Justine s’occupera particulièrement de la navigation et de la tactique. Nous recevrons deux fois par jour un bulletin de notre routeur Julien Villon. »

Simon Koster : « La fenêtre semble vraiment favorable, mais le timing final reste encore à définir ! Nous commençons par la Manche en partant dans l’Est. Nous aurons du Sud-Ouest dans la Manche puis le vent devrait forcir et nous permettre de passer au nord d’une dépression. On devrait y attraper du Nord-Est pour redescendre la côte Ouest de l’Irlande et de l’Ecosse. Les routages sont rapides et pour l’instant en dessous du record actuel mais les incertitudes sont évidentes sur ces routages, il faudra bien gérer des transitions sans vent qui sont inévitables sur ce parcours. Nous espérons que les conditions évolueront dans le bon sens, avec des transitions bien courtes et du vent fort ! C’est excitant de savoir que nous pouvons enfin partir, être dans le concret. Le bateau est fin prêt, nous nous réjouissons !

Retour au sommaire